lesoirimmo

Aux Pays-Bas, une attaque sanglante contre un journaliste fait craindre le pire pour l’Etat de droit

Peter R. De Vries bénéficie, depuis longtemps, de l’image d’un journaliste d’investigation téméraire qui n’hésite pas à confronter des suspects dans de grandes affaires de meurtres.
Peter R. De Vries bénéficie, depuis longtemps, de l’image d’un journaliste d’investigation téméraire qui n’hésite pas à confronter des suspects dans de grandes affaires de meurtres. - AFP.

Il est 23 heures passées, mardi soir, lorsque, le visage fermé, devant les caméras de télévision, le Premier ministre, Mark Rutte, réagit à ce qu’il s’est passé quelques heures plus tôt dans le centre-ville d’Amsterdam. « L’attaque contre Peter R. De Vries est choquante et dépasse tout entendement », a-t-il déclaré, qualifiant la victime de « journaliste courageux » et condamnant une attaque contre le « journalisme libre, essentiel à notre démocratie et notre Etat de droit. » Plus tard, d’autres dirigeants comme la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et des organisations de défense de la liberté de la presse comme Reporters sans frontières, ont, à leur tour, exprimé leur stupéfaction.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct