lesoirimmo

Benoît Collin, un francophone à la tête de l’Inami: «Je suis un geek de la sécurité sociale»

«Avec une telle fonction, il faut une vision stratégique de l’institution et de ses missions», estime Benoît Collin.
«Avec une telle fonction, il faut une vision stratégique de l’institution et de ses missions», estime Benoît Collin. - Hatim Kaghat

ENTRETIEN

Ce matin-là, dans les couloirs du tout nouveau bâtiment de l’Inami (l’Institut national d’assurance maladie-invalidité), Benoît Collin se prête au jeu des photographes, sous l’œil complice du personnel d’entretien. « Vous êtes une star maintenant Monsieur Collin », sourit une dame. Ils échangent quelques mots cordiaux. L’instantané pourrait rester au rang d’anecdote s’il n’en disait long sur la personnalité de celui qui vient de prendre la tête de l’institution : Benoît Collin est proche du personnel et accessible. A l’image ce qu’il préconise pour la sécurité sociale : tout aussi proche et accessible.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct