lesoirimmo

L’armée US confirme avoir identifié une «légère» pollution sur sa base de Chièvres

L’armée US confirme avoir identifié une «légère» pollution sur sa base de Chièvres
Pierre-Yves Thienpont.

Dans un communiqué, le commandement de la garnison américaine basée au Benelux a confirmé les informations relatives aux polluants détectés dans l’eau potable alimentant la base de Daumerie à Chièvres. Selon les responsables américains, les tests destinés à dépister la présence de Pfos et de Pfoa, deux polluants persistants dangereux pour la santé humaine et pour l’environnement, ont été réalisés en mars 2017, puis en mai 2017. Les résultats, reçus le 7 juillet 2017, « ont détecté des niveaux légèrement élevés de Pfos et de Pfoa par rapport au seuil défini par [l’Agence de protection de l’environnement] l’EPA des États-Unis ». On a découvert jusqu’à 94 nanogrammes/litre, alors que l’EPA recommande de ne pas dépasser 70 nanogrammes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct