lesoirimmo

Les pièges des trottinettes électriques à selle

A partir d’une vitesse supérieur à 25km/h, ces engins à l’aspect sympathique sont assimilés à des cyclomoteurs et sont soumis à des règles très strictes.
A partir d’une vitesse supérieur à 25km/h, ces engins à l’aspect sympathique sont assimilés à des cyclomoteurs et sont soumis à des règles très strictes. - Belga

Ce ne sont pas des trottinettes, ni des vélos, ni des mobylettes. Ces engins de déplacement-là, avec leur selle sur potence ou carrément leur siège perché sur la roue arrière, sont un peu tout cela à la fois. Avec un moteur et une batterie électriques capables de les propulser sans effort à plus de 25 km/h, voire bien davantage, ils ont débarqué dans les rues – et même, horreur ! sur les trottoirs – des villes où se déplacer passe depuis plusieurs années par des moyens de micromobilité de plus en plus nombreux et variés. Ces mutants électriques du bitume, à la popularité croissante, paraîtraient parfaitement sympathiques s’ils ne lésaient pas des consommateurs mal informés des conséquences de leur achat. L’association de consommateurs Test Achats a en effet reçu des témoignages de tout frais propriétaires de trottinette électrique avec selle qui se sont retrouvés dans l’impossibilité d’utiliser leurs deux roues sur la voie publique sans se mettre en infraction…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct