lesoirimmo

Batailles féroces, diplomatie amorphe: des pourparlers de paix en Afghanistan n’ont toujours pas pris leur envol

Des civils, déplacés par les combats, attendent une assistance humanitaire dans la province de Herat.
Des civils, déplacés par les combats, attendent une assistance humanitaire dans la province de Herat. - EPA

Joe Biden l’a une nouvelle fois affirmé ce jeudi, dans un vibrant plaidoyer pour le retrait d’Afghanistan : il n’y avait pas de solution militaire imposée de l’extérieur au conflit inter-afghan. « Je n’enverrai pas une nouvelle génération d’Américains combattre en Afghanistan », a-t-il insisté. Le président a assuré que Washington n’était pas intervenu en Afghanistan pour « construire une nation » : « Aucun pays n’a jamais réussi à unifier l’Afghanistan », où « des empires » se sont cassé les dents…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct