lesoirimmo

«Jane par Charlotte»: conversations intimes et déclaration d’amour

«Jane par Charlotte», une bouleversante déclaration d’amour d’une fille à sa mère.
«Jane par Charlotte», une bouleversante déclaration d’amour d’une fille à sa mère. - D.R.

La regarder comme jamais elle ne l’a regardée. S’affranchir à tout prix comme le veulent tous les enfants, Charlotte Gainsbourg n’a plus envie. Elle a envie de se coller à sa mère. Besoin d’elle, de sa confiance en la vie, pour lui réapprendre à vivre. Plus elle la regarde et plus elle l’aime. Plus elle la filme, plus elle le dit. Comme s’il y avait urgence après six ans d’éloignement suite au décès de Kate, la grande sœur. Rencontre magnifiquement intime de deux pudeurs. Apprivoisement et partage de fragments de vie. Voici Charlotte Gainsbourg « tellement sentimentale », caméra en main, de Tokyo à Paris, de la Bretagne à New York. Charlotte regarde Jane, 74 ans, tourne autour, s’approche, la photographie, l’enlace. Elle l’interroge sur elle et elle, c’est la vie avec John Barry, avec Serge Gainsbourg, avec Jacques Doillon. Ce sont les photos de famille, les retours sur scène avec orchestre symphonique, un quotidien sans la chienne Dolly, la vie dans la maison en bord de mer, plein de tout « le bordel de la vie ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct