lesoirimmo

Enseignement: le supérieur ne suivra pas la réforme des rythmes scolaires

Enseignement: le supérieur ne suivra pas la réforme des rythmes scolaires
Belga.

Le futur nouveau calendrier de l’enseignement obligatoire francophone n’enchante pas tous les acteurs de l’éducation. Pour rappel, cette réforme vise à séquencer le calendrier scolaire en périodes de sept semaines de classe et deux semaines de congé. Cela se traduirait par un léger raccourcissement des vacances d’été et par des congés de Toussaint et de Carnaval portés à deux semaines, plutôt qu’une actuellement. Les communautés germanophone et flamande ont affirmé leur volonté de maintenir la formule traditionnelle actuellement en vigueur. Cette fois c’est l’enseignement supérieur qui indique ne pas vouloir implémenter à son niveau la réforme lancée par Caroline Désir (PS). L’Ares – la fédération du secteur – a en tout cas transmis à la ministre de tutelle Valérie Glatigny (MR) un avis indiquant clairement ses réticences. On n’aperçoit pas bien comment la ministre pourrait le contourner.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct