lesoirimmo

Quand le sport triomphait du racisme

Nelson Mandela embrasse son épouse Winnie Mandela après avoir été élu président d’Afrique du Sud.
Nelson Mandela embrasse son épouse Winnie Mandela après avoir été élu président d’Afrique du Sud. - AFP.

C’était il y a tout juste 30 ans : le 9 juillet 1991, après 32 années de suspension pour cause d’apartheid, l’Afrique du Sud était réintégrée dans le mouvement olympique. Un événement hautement symbolique quand on sait le rôle que le sport joua, dans ce pays, dans le processus de réconciliation nationale porté par Nelson Mandela.

Mandela était un grand fan de sport, singulièrement de boxe. Ses études d’avocat puis ses 27 années d’incarcération à l’île prison de Robben Island le détourneront physiquement des rings mais sa passion pour le « noble art » ne faiblit jamais. Une école de vie mais aussi de « vivre ensemble » à ses yeux. « Sur le ring, l’âge, le rang, la couleur de la peau ou la richesse n’ont plus cours », écrit-il dans son autobiographie, Un long chemin vers la liberté (Le Livre de poche).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct