lesoirimmo

Meryame Kitir: «Les dons de vaccins ne sont évidemment pas suffisants»

«Tout le monde a été solidaire durant cette pandémie: des gens sont restés chez eux, n’ont pas pu voir leur famille, leurs amis pendant un an, n’ont pas pu aller travailler… Le secteur pharma a inventé des vaccins mais n’a pour l’instant pas donné de signe de solidarité pour en faire davantage.»
«Tout le monde a été solidaire durant cette pandémie: des gens sont restés chez eux, n’ont pas pu voir leur famille, leurs amis pendant un an, n’ont pas pu aller travailler… Le secteur pharma a inventé des vaccins mais n’a pour l’instant pas donné de signe de solidarité pour en faire davantage.» - Dominique Duchesnes.

Entretien

La Belgique est loin d’être un mauvais élève de la solidarité internationale. Mais le niveau de la classe n’est guère réjouissant. Un constat reconnu par la ministre à la Coopération au développement, Meryame Kitir (Vooruit). Mais elle insiste sur les solutions structurelles recherchées.

La Belgique a décidé fin mai de donner ses surplus de vaccins. Pourquoi n’avoir rien fait durant les cinq premiers mois de l’année ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct