lesoirimmo

La grève des sans-papiers, un drame à la portée universelle

La grève des sans-papiers, un drame à la portée universelle
EPA

Ce lundi, il y a cinquante jours qu’a débuté la grève de la faim des sans-papiers de l’église du Béguinage. Officiellement, aucune solution globale n’est en vue, même si l’on observe que le dossier s’est hissé au plus haut niveau de la pyramide politique. Sur la corde raide qui va de la vie des uns aux procédures administratives des autres, ce spectacle désespéré a des airs de funambulisme.

Comment en sortir ? Comment ne pas déroger à la loi ? Comment ne pas céder à l’émotion ? Comment éviter de faire le lit de l’extrême droite tout en gardant à l’Etat de droit la dignité à laquelle il prétend ? Bien malin qui le dira.

Mais si cette réalité n’est pas neuve, le statu quo, lui, est insupportable. Autant en raison de la souffrance des sans-papiers que de l’incapacité de notre société à régler une situation qu’elle a partiellement créée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct