lesoirimmo

La pandémie a dramatiquement aggravé la faim dans le monde

Plus de la moitié des personnes sous-alimentées vivent en Asie.
Plus de la moitié des personnes sous-alimentées vivent en Asie. - Photo News

En matière de lutte contre la faim, le monde se trouve aujourd’hui à un tournant critique. Si c’était à craindre à la lumière de la pandémie, la nouvelle édition du rapport sur l’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, publié ce lundi, le confirme : nous avons assisté à une aggravation dramatique de la faim dans le monde en 2020. Environ un dixième de la population mondiale – le rapport de l’agence spécialisée des Nations unies FAO estime qu’entre 720 et 811 millions de personnes – était sous-alimenté l’année dernière. L’effort s’annonce d’ores et déjà colossal si la promesse de mettre un terme à la faim dans le monde d’ici 2030 veut être honorée. Et les auteurs du rapport sont réalistes : l’objectif de développement durable « faim zéro » établi par les Nations unies devrait être manqué puisqu’il n’atteindra pas 660 millions de personnes – dont quelque 30 millions liés aux effets de la pandémie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct