lesoirimmo

Décret Paysage: un avis favorable, mais des doutes demeurent

La ministre de tutelle, Valérie Glatigny.
La ministre de tutelle, Valérie Glatigny. - Photo News.

A la demande de la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR), l’Ares a rendu un avis sur l’avant-projet de décret modifiant le, désormais bien connu, décret Paysage. Pour mémoire, le gouvernement de la FWB a approuvé en première lecture la toute nouvelle mouture dudit décret qui devrait rentrer en vigueur en septembre 2022. Si le principe de base reste le même, à savoir, l’accumulation de crédits, les règles du jeu se voient quelque peu modifiées : deux ans pour venir à bout de ses 60 premiers crédits, cinq ans pour obtenir son bachelier, une année supplémentaire en cas de réorientation. Même logique pour l’obtention du master. Dans le cas contraire, pas de surprise : l’étudiant n’est plus « finançable ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct