lesoirimmo

Mort d’un homme à Hébron: la funeste dérive de l’Autorité palestinienne

Une manifestation dénonçant l’Autorité palestinienne avait lieu ce 11 juillet à Ramallah.
Une manifestation dénonçant l’Autorité palestinienne avait lieu ce 11 juillet à Ramallah. - AFP.

Le décès du citoyen palestinien Nizar Banat le 24 juin dernier à Hébron dans un commissariat de police dépendant de l’Autorité palestinienne restera sans doute comme une pierre noire dans l’histoire bien tourmentée de la Palestine. Déjà frappé à l’aide d’une barre de fer lors de l’irruption à l’aube d’une vingtaine de policiers dans la maison où il logeait, ce peintre et décorateur est décédé rapidement, puisque sa mort a été annoncée une heure après son arrivée au commissariat.

Que dit cette sombre affaire ? Au moins une chose d’une importance capitale : l’Autorité palestinienne (AP) de Mahmoud Abbas, élu président en… 2005, est devenue une entité autoritaire, dictatoriale même, complètement déconnectée de son peuple, et qui n’a qu’un but, comme tous les régimes de ce type, celui de survivre envers et contre tous, de continuer à jouir de privilèges et à écarter les gêneurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct