lesoirimmo

Nouvelle année record en vue pour l’immobilier

Nouvelle année record en vue pour l’immobilier
Pierre-Yves Thienpont.

Banque nationale de Belgique (BNB), OCDE et même l’agence Bloomberg, tous concluent au fait qu’en 2020, l’immobilier belge résidentiel était surévalué. Selon la BNB, qui intègre dans son modèle différents critères (évolution des revenus des ménages, des taux des crédits, etc.), les prix observés sont 13,5 % plus élevés que « ce qu’ils devraient » (et deux fois plus qu’en 2019).

Dans sa dernière étude sur la question, la banque ING confirme et explique pourquoi, mais ne veut pas entendre parler de « bulle immobilière » pour autant. « On ne peut aller jusque-là parce qu’il y a une série d’indicateurs, non intégrés aux modèles, qui peuvent expliquer la hausse des prix », détaille Philippe Ledent, économiste chez ING et spécialiste de la matière. « En d’autres mots, le marché n’est pas devenu fou. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct