lesoirimmo

«The Mauritanian»: Tahar Rahim, la bonne étoile d’un prophète

Un homme innocent emprisonné et torturé, un rôle dans lequel Tahar Rahim s’est entièrement plongé et qu’il interprète de façon magistrale et consciente.
Un homme innocent emprisonné et torturé, un rôle dans lequel Tahar Rahim s’est entièrement plongé et qu’il interprète de façon magistrale et consciente. - DR

portrait

C’était le 28 février dernier. Tout sourire, Tahar Rahim apparaissait à l’écran lors de la cérémonie des Golden Globes, organisée principalement en distanciel. Si elle ne s’est pas conclue par une victoire, c’était tout de même un peu la soirée de la consécration pour l’acteur français. À 40 ans à peine, il était nommé dans la catégorie meilleur acteur dans un film dramatique pour son rôle dans The Mauritanian (Désigné Coupable). Il y incarne Mohamedou Ould Slahi, un Mauritanien suspecté à tort de terrorisme et enfermé pendant 14 ans à Guantanamo avant d’être libéré grâce à l’engagement sans faille et à l’acharnement de son avocate (Jodie Foster à l’écran).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct