lesoirimmo

Roy Mor, «After the real thing»

Roy Mor, «After the real thing»

On connaissait le talent de son frère Omri, qui joue avec les deux Avishai Cohen, le trompettiste et le contrebassiste. Il faut maintenant compter avec celui de Roy. Son premier album en tant que leader est très réussi. Ses diverses influences, classiques, jazz, pop, traditions israéliennes et arabes, y ont été amalgamées dans une musique personnelle, chaleureuse, enthousiaste. C’est lui le compositeur, l’arrangeur, le chef, mais il n’est jamais ostentatoire et laisse aussi de l’espace à Amos Hoffman à l’oud et Davy Lazar au bugle. Et cela donne à l’album ses superbes couleurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct