lesoirimmo

Accord sur le petit chômage pour les jeunes placés en famille d'accueil et leurs parents

Concrètement, cela signifie qu'une personne anciennement placée en famille d'accueil aura, elle aussi, droit à un congé de circonstance lorsque son frère ou sa sœur (également placé(e) ou non) se marie ou lorsque la grand-mère (la mère du parent d'accueil) décède, par exemple. De leur côté, les parents d'accueil pourront également bénéficier du petit chômage lorsque l'enfant placé fait sa communion solennelle, par exemple.

"L'avis accorde ces nouveaux droits aux personnes qui ont été placées en famille d'accueil dont on savait, dès le début du placement, qu'elles resteraient au moins six mois dans la famille (placement de longue durée)", précise le syndicat chrétien. "Lorsque le placement a duré trois ans de manière effective, ces droits restent acquis à vie pour la personne anciennement placée et ses parents d'accueil peuvent, par exemple, bénéficier du petit chômage pour le mariage de l'enfant qui leur avait été confié."

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct