lesoirimmo

«Aujourd’hui, le football raconte surtout la mondialisation»

«Aujourd’hui, le football raconte surtout la mondialisation»

Si le football a perdu beaucoup de sa poésie, il n’en reste pas moins un fabuleux moyen de regarder le monde pour Olivier Guez.

Pourquoi aime-t-on le foot ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct