lesoirimmo

Les films cultes qui ont marqué Cannes: «Playtime» de Jacques Tati

Jacques Tati filmait autrement disait François Truffaut.
Jacques Tati filmait autrement disait François Truffaut. - D.R.

Comment ne pas craquer pour un film où les lampadaires prennent la forme d’un brin de muguet ? Jacques Tati n’a jamais maudit la modernité. Ce qui l’inquiétait, c’était de voir basculer ses contemporains dans une société aliénant son humanité par un consumérisme galopant, le tam-tam lénifiant de la voie consensuelle et la fausse transparence du transparent. Fabuleux électron libre, Tati n’était pas réactionnaire. Il fustigeait les absurdités et les excès de ce monde moderne. En filmant son époque et ses évolutions, il préfigurait des années à venir. Visionnaire, il était. Et il avait raison. Playtime, son film-somme à l’ambition folle, chef-d’œuvre absolu, en témoigne génialement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct