lesoirimmo

L’endettement sans fin de la Wallonie: advienne que pourra…

Jean-Luc Crucke (MR), ministre du Budget, se veut rassurant: «Le montant des charges d’intérêt reste stable. Ce qui signifie que la dette reste soutenable dans un contexte de taux bas.»
Jean-Luc Crucke (MR), ministre du Budget, se veut rassurant: «Le montant des charges d’intérêt reste stable. Ce qui signifie que la dette reste soutenable dans un contexte de taux bas.» - Dominique Duchesnes.

Réuni en plénière ce jeudi à Namur, le parlement de Wallonie doit approuver le premier ajustement du budget 2021. Il ne s’agit pas d’une simple formalité : entre l’effort initial (903 millions) et l’effort ajusté (1,894 milliard), l’impact de la crise sanitaire sur les finances publiques régionales s’alourdit de près d’un milliard d’euros.

Pour faire face à ces défis et à ceux de la relance sociale, économique et environnementale, la Wallonie s’endette toujours plus. De manière assumée : il faut aider les secteurs les plus touchés à s’en sortir et il est plus que jamais indispensable d’investir massivement, d’autant plus que les taux d’intérêt actuels restent favorables, n’en finit pas d’asséner le gouvernement PS-MR-Ecolo.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct