lesoirimmo

Festival de Cannes: Wes Anderson saoule, Sean Penn ennuie

Les acteurs ne disent pas non à Wes Anderson. Même pour une réplique. D’où un casting vertigineux.
Les acteurs ne disent pas non à Wes Anderson. Même pour une réplique. D’où un casting vertigineux. - D.R.

Wes Anderson et Sean Penn, c’est la carpe et le lapin. Le chic hors du temps et le bad boy. La douce folie et le coup de poing. Le dandy et le baroudeur. Deux façons radicalement différentes de faire du cinéma, de raconter des histoires. La mise en scène de l’un est autant poétique que celle de l’autre est organique. Mais tous les deux sont à part dans le cinéma américain. Avec quelque chose d’iconique qui ne se place pas au même endroit. Les revoici en lice pour la Palme d’or. Si le premier saoule avec un génie visuel indéniable, le second court après son aura d’antan.

« The French Dispatch »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct