Les militantes Femen perturbent une fois encore le Premier mai du Front national

© AFP / Alain Jocard
© AFP / Alain Jocard

Encore un Premier mai laborieux pour Marine Le Pen et le FN. Alors que le 1er mai 2015 restait dans toutes les têtes – il avait été perturbé par l’irruption des Femen au milieu du discours de la présidente du Front national, des violences de la part des services de sécurité et la présence sur scène de Jean-Marie Le Pen (qui n’était plus le bienvenu) –, l’édition 2016 n’a pas été beaucoup plus réussie.

Les Femen sont toujours là. La division du parti aussi.

Marine Le Pen, et son père Jean-Marie, l’ancien chef du FN, ont pour la première fois cette année rendu de façon séparée leur traditionnel hommage à Jeanne d’Arc dimanche à Paris, mettant en lumière une nouvelle fois les divisions au sein du mouvement d’extrême droite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct