lesoirimmo

Sans-papiers: le coup de pression de Magnette et Nollet

Les partis de gauche francophones ne peuvent pas prendre le risque de porter la responsabilité d’un décès d’un gréviste.
Les partis de gauche francophones ne peuvent pas prendre le risque de porter la responsabilité d’un décès d’un gréviste. - Photo News

Analyse

Les présidents de parti sortent du bois. Dans une carte blanche, Anne Lambelin (vice-présidente du PS), Paul Magnette (président du PS), Rajae Maouane (coprésidente d’Ecolo) et Jean-Marc Nollet (coprésident d’Ecolo) exhortent Sammy Mahdi à trouver, « en concertation avec les représentants des grévistes, une solution pragmatique, humaine et digne, pour mettre fin à ce calvaire […] Aujourd’hui, l’heure est à l’urgence absolue » (voir ci-dessous).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct