lesoirimmo

Arts: Christian Boltanski est mort, ses cœurs battent encore

«Personnes», une oeuvre présentée au Grand Palais de Paris en 2010.
«Personnes», une oeuvre présentée au Grand Palais de Paris en 2010. - Artow/EPA.

Il avait tellement travaillé sur l’idée de la mort et de la mémoire qu’on avait fini par le croire immortel. Christian Boltanski est pourtant bien mort, à son tour, ce 14 juillet, à l’âge de 76 ans. Il s’en va ainsi rejoindre les innombrables fantômes qui le hantaient depuis l’enfance, lui qui, né le 6 septembre 1944 à Paris, avait porté toute sa vie le poids des années de guerre où son père, juif, avait vécu caché sous le plancher de l’appartement familial. Lui-même passera l’essentiel de son enfance et de son adolescence dans cet appartement, se lançant en autodidacte dans la peinture dès 1958.

Il reste peu de choses de cette époque, le jeune homme ayant décidé de passer à autre chose peu avant 1968. C’est à travers l’écriture, les installations, l’utilisation de la photographie, qu’il va vraiment trouver sa voie, racontant de mille manières sa propre histoire à travers celle des autres.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct