lesoirimmo

Au forceps, le Parlement a adopté le projet de loi «pandémie»

Ce vote, majorité contre opposition, marque la fin d’un parcours du combattant pour la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V).
Ce vote, majorité contre opposition, marque la fin d’un parcours du combattant pour la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V). - Photo News.

Au terme de plusieurs mois de débats (de portée quasi philosophique), 34 amendements et 4 recours au Conseil d’Etat, le Parlement a finalement adopté, ce jeudi, la loi dite « pandémie ». Ce vote, majorité contre opposition, marque la fin d’un parcours du combattant pour la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V) qui a dû faire face à une opposition d’autant plus tenace qu’elle a vu naître une union sacrée improbable entre le CDH, Défi, le PTB et la N-VA. Tous se seront époumonés jusqu’au bout pour dénoncer un « chèque en blanc » octroyé au gouvernement (et son corollaire, le faible rôle dévolu au Parlement) pour gérer le pays en cas de situation d’urgence épidémique.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct