lesoirimmo

Tour de France: une enquête préliminaire ouverte autour de l’équipe Bahrain

Ce jeudi, les regards étaient tournés vers la formation financée par un consortium pétrolier.
Ce jeudi, les regards étaient tournés vers la formation financée par un consortium pétrolier. - EPA

Pendant que Tadej Pogacar, sifflé jeudi par une partie du public de Luz-Ardiden poursuit sa domination sans partage, c’est l’autre équipe financée par un consortium pétrolier, Bahrain, qui a suscité la polémique par rapport au sujet du dopage. Une perquisition a en effet été menée dans la nuit de mercredi à jeudi dans l’hôtel de l’équipe à Pau.

Cette opération menée par les gendarmes de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp) a débouché sur une enquête préliminaire ouverte pour « les chefs d’acquisition, transport, détention, importation d’une substance aux fins d’usage par un sportif sans justification médicale. » Une très longue phrase, très technique, que l’on résumera plus simplement à une enquête visant à déterminer si l’équipe Bahrain, dans son ensemble ou à titre individuel, a commis une infraction à la lutte antidopage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct