lesoirimmo

Pékin ne peut que sourire de la contre-offensive «anti-route de la soie» européenne

Lundi matin, à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l’UE ont discuté moins d’une heure avant d’adopter par acclamation un document porteur de grandes visions... à concrétiser.
Lundi matin, à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l’UE ont discuté moins d’une heure avant d’adopter par acclamation un document porteur de grandes visions... à concrétiser. - AFP.

Décodage

Avec son gigantesque projet de « nouvelle route de la soie », la Chine ne cesse d’étendre son influence géopolitique, y compris en Europe. Après des années d’hésitation, les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l’UE confirment aujourd’hui leur contre-offensive. Mais le résultat n’est guère plus qu’une théorie.

Tout s’est passé très vite. Lundi matin, à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l’UE n’ont lancé les discussions qu’aux alentours de 9 h 30. Moins d’une heure plus tard, ils adoptaient par acclamation un document porteur de grandes visions et d’énormes conséquences pour l’Europe – du moins si les belles paroles sont suivies par des actes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct