lesoirimmo

Les sciences humaines au cœur des crises

Ce n’est pas encore un bilan puisque le groupe Psychologie et Corona, lancé il y a un peu plus d’un an, bénéficie encore d’un soutien financier des autorités jusqu’à la fin du mois d’octobre. Mais un constat confié par deux de ses membres aux journalistes du Soir et de Sud Presse qui ont suivi leurs différents baromètres de la motivation (32 au total, des dizaines de milliers de participants) : la connaissance des comportements humains permet de mieux les anticiper dans des périodes de crise. Or, des crises et des défis notamment liés au changement climatique, on doit s’apprêter à en vivre à l’avenir, comme viennent de le rappeler dramatiquement les inondations. Pour le psychologue de la santé Olivier Luminet (UCLouvain), le travail du groupe Psy et Corona « se rapproche de celui d’un équilibriste, entre les aspects sanitaires liés au respect des mesures et les effets que cette crise a sur la santé mentale ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct