lesoirimmo

Inondations: la réforme de la Protection civile de Jan Jambon, cible de critiques

Face aux inondations qui ont frappé la Wallonie ces derniers jours, la protection civile manquait d’hommes et de moyens, estime le ministre-président wallon Elio Di Rupo.
Face aux inondations qui ont frappé la Wallonie ces derniers jours, la protection civile manquait d’hommes et de moyens, estime le ministre-président wallon Elio Di Rupo. - Belgaimage

C’est la preuve que la réforme des zones de sécurité de la Protection civile était une erreur ». Sur Matin Première (RTBF Radio), Elio Di Rupo n’a pas mâché ses mots. Et lancé le débat. Face aux inondations qui ont frappé la Wallonie ces derniers jours, la protection civile manquait d’hommes et de moyens, estime le ministre-président wallon.

« Et au niveau de l’armée il nous faut des petites barques avec des moteurs deux à trois fois plus puissants, a-t-il poursuivi. Manifestement, vu l’ampleur de la catastrophe, ni l’armée ni la Protection civile n’avaient le matériel ad hoc. Si les maisons sont inondées ou si elles s’effondrent, c’est dû à la force de l’eau. Mais que nous ne soyons pas capables d’atteindre les personnes sinistrées afin de les sortir de leurs maisons, c’est une leçon que nous devons tirer. Tous les services, depuis la Défense nationale jusqu’à la Protection civile, devront ensemble en tirer les leçons lorsque tout sera terminé ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct