lesoirimmo

Les nouveaux plaisirs de Chris Froome

Le plaisir retrouvé.
Le plaisir retrouvé. - AFP

Chris Froome a beau végéter dans les tréfonds du classement, anonyme parmi les sprinters en souffrance qui s’étendent sur ces dernières lignes, huit rangs avant la lanterne rouge Tim Declercq, il reste Chris Froome. Un quadruple vainqueur du Tour de France, dont la parole est quémandée, l’expertise appréciée et précieuse. Et, de facto, très rare, aussi complexe à accrocher qu’une photo du jaune Tadej Pogacar qui grimace. Mais parce que la persévérance est cette fois la maîtresse de toutes les vertus et que le Britannique reste un gentleman absolu, rien n’est impossible… même si fugace. « Je me débrouille bien, je survis », explique-t-il, définitivement ravi de participer à la grande fête même s’il n’en ouvre plus le bal. « Il y a deux ans, je le regardais bloqué dans une chaise roulante. L’année dernière, je l’ai suivi à distance en l’appréciant un peu plus parce que j’étais redevenu un coureur. Cette année, j’y suis.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct