lesoirimmo

Le pari de Sammy Mahdi est risqué, trop risqué

Le pari de Sammy Mahdi est risqué, trop risqué
Hatim Kaghat.

L’escalade prend un tour sérieusement inquiétant dans le bras de fer qui oppose les sans-papiers grévistes au secrétaire d’Etat à la Migration, Sammy Mahdi, qui reste inflexible malgré l’annonce de l’entame d’une grève de la soif sur les sites de la VUB (déjà depuis vendredi), de l’ULB et du Béguinage. Les motifs sont légitimes : refus de traitement de faveur, respect de la politique et des procédures. « Je ne veux pas qu’il y ait un mort », dit le secrétaire d’Etat CD&V dans nos colonnes. « Est-ce que j’ai peur que quelqu’un décède ? Bien sûr. Est-ce que c’est ma responsabilité ? Oui, entre autres. Mais pas moi tout seul. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct