lesoirimmo

Haïti: une Conférence nationale, piste pour sortir de la crise

Jovenel Moïse, tombé sous les balles de mystérieux tueurs, sera finalement enterré le 23 juillet.
Jovenel Moïse, tombé sous les balles de mystérieux tueurs, sera finalement enterré le 23 juillet. - AFP.

Décodage

Douze jours après l’assassinat du président Jovenel Moïse, Haïti continue à se débattre dans une crise totale. Le chef de l’État était certes considéré comme illégitime et corrompu par une large partie de la population, mais les circonstances extrêmement confuses de sa mise à mort, avec l’implication de mercenaires colombiens et des complicités à Miami, sont un indicateur supplémentaire de l’état de déliquescence politique, moral et sécuritaire du pays.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct