Irak: retrait des manifestants de la Zone verte de Bagdad

Les manifestants se sont retirés dimanche de la Zone verte ultrasécurisée de Bagdad après s’y être introduits la veille et occupé le Parlement durant plusieurs heures, tandis que le Premier ministre Haider al-Abadi appelait à punir les fauteurs de troubles. Les manifestants dénonçaient l’inaction du Parlement et réclamaient un nouveau gouvernement capable d’appliquer des réformes anticorruption.

Selon un communiqué distribué par le bureau de l’influent chef chiite Moqtada Sadr dont les partisans représentent la majeure partie des manifestants, ce retrait a été décidé par respect pour un important pèlerinage chiite. Il survient alors qu’un double attentat suicide de l’organisation djihadiste sunnite Etat islamique (EI) a fait dimanche 33 morts et des dizaines de blessés dans le sud du pays, une région à majorité chiite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct