lesoirimmo

Les films cultes qui ont marqué Cannes: «Edward aux mains d’argent» de Tim Burton

On ne peut ne pas aimer Edward, être d’une exceptionnelle gentillesse.
On ne peut ne pas aimer Edward, être d’une exceptionnelle gentillesse. - D.R.

Pourquoi il neige ? Et d’où vient la neige ? Pour Tim Burton, conteur de génie, elle est la déclaration d’amour et de désespoir d’un jeune homme rejeté du monde. Voici son histoire.

Il était une fois un garçon pas comme les autres qui vivait seul dans un manoir. Créé de toutes pièces par un doux inventeur plein d’imagination, recousu de partout, il avait reçu un cœur pour aimer, un cerveau pour comprendre. Mais son papa concepteur mourut avant d’avoir pu terminer son œuvre et Edward se retrouva avec des ciseaux tranchants en guise de doigts. Être pur et inoffensif, profondément romantique, le jeune homme tomba joliment amoureux et fut confronté au monde cruel des hommes. Car, comme toujours dans l’univers burtonien, la monstruosité n’est pas là où l’on croit. Edward qui a entrevu le bonheur mais sait qu’il n’y aura jamais droit à cause de son handicap, retourne seul dans son manoir et chaque hiver, il taille la glace, inondant ainsi le ciel de ces éclats.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct