lesoirimmo

Grève de la faim des sans-papiers: la situation est critique

Grève de la faim des sans-papiers: la situation est critique

Au moins une quinzaine de sans-papiers en grève de la faim se font hospitaliser chaque jour quelques heures, le temps d’effectuer des soins et suivis médicaux. Depuis le début de la grève de la soif vendredi, tous ou presque acceptent de se faire administrer des perfusions, a remarqué mardi un porte-parole des grévistes. La majorité des personnes hospitalisées refusaient jusqu’alors ces perfusions.

Selon des données rassemblées par des représentants des sans-papiers, à l’église du Béguinage, il y a eu environ 15 hospitalisations dont 5 pour des personnes en grève de la soif dimanche, 7 hospitalisations lundi, 3 à 4 durant la nuit de lundi à mardi et 10 en journée mardi dont 6 pour des personnes en grève de la soif.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct