lesoirimmo

Le port de Zeebrugge en légère croissance

Le trafic roll-on/roll-off a aussi augmenté, de 13,8%, en raison d'une capacité accrue sur ce segment à la suite du Brexit. "En raison des formalités liées au Brexit, plusieurs trafics ont été effectués directement avec l'Irlande. Les armateurs ont augmenté la capacité sur ces lignes pour répondre à la demande", analyse-t-on au port de Zeebrugge.

Autre conséquence du Brexit, un début d'année un peu plus lent pour le trafic roll-on/roll-off avec le Royaume-Uni. Les volumes étaient déjà revenus à la normale à la fin du premier trimestre et cette tendance à la baisse s'est poursuivie au deuxième trimestre, engendrant un recul de 1,7% sur l'ensemble des six premiers mois de l'année.

Le nombre de nouveaux véhicules traités est en hausse de près de 21%. Malgré cette belle progression, le nombre absolu (1,2 million de véhicules) ne revient pas encore à son niveau d'avant-crise (1,5 million environ). Cela s'explique notamment par une pénurie mondiale de certaines pièces. 

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct