lesoirimmo

La BCE confirme son cap expansif sur fond de menaces pour la reprise

L'institution de Francfort tenait sa première réunion de politique monétaire depuis qu'elle a, début juillet, dépoussiéré son objectif d'inflation.

Son arsenal de mesures anti-crise a été maintenu, comme attendu. Ainsi les taux directeurs restent à leur plus bas niveau, notamment celui, négatif, de -0,5% qui taxe les dépôts en excès des banques, faute d'être distribués dans l'économie. 

Les taux à court terme vont demeurer bas "jusqu'à ce que (la BCE) voit l'inflation atteindre 2% bien avant la fin de son horizon de projection" qui s'étale sur trois ans et ce "durablement pour le reste de l'horizon de projection".

Cette communication sur les actions à venir -- la "forward guidance" en anglais -- était un élément très attendu par les marchés, après la récente révision stratégique.

Le plan d'urgence "PEPP" déclenché en mars 2020 face à la pandémie de Covid-19 conserve son enveloppe de 1.850 milliards d'euros, destiné à des achats de dettes privées et publiques afin de maintenir des conditions favorables de financement. 

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct