lesoirimmo

C’est du belge: tous les langages du monde selon Vinciane Despret

Vinciane Despret nage dans le spéculatif.
Vinciane Despret nage dans le spéculatif. - Sylvère Petit.

Rencontrez un poulpe. Saluez-le. Serrez-lui la main, manière de parler, oui, mais quelle main ? Et comment s’en débarrasser quand les ventouses se sont fixées sur votre bras ? Certes, vous n’en croiserez, dans la vie courante, que sur l’étal des poissonneries ou sur l’assiette d’un repas. Mais Vinciane Despret a plus d’imagination que nos vies communes. Son esprit scientifique et sa liberté de pensée l’autorisent à écrire une Autobiographie d’un poulpe précédée de deux autres textes (appelons-les « nouvelles », faute de mieux). Dans l’un, les acouphènes sont le langage d’animaux et de plantes. Dans l’autre, les excréments de wombats, en forme de cubes, nous en disent long sur les prodiges d’une nature plus bavarde que nous le pensions.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct