lesoirimmo

Les films cultes qui ont marqué Cannes: «Un singe en hiver, le retour de l’ivresse» d’Henri Verneuil

Ce fut la seule rencontre entre Gabin et Belmondo au cinéma, mais quelle rencontre! D.R.
Ce fut la seule rencontre entre Gabin et Belmondo au cinéma, mais quelle rencontre! D.R. - D.R.

On dit qu’en Chine, lorsque l’hiver approche, des quantités de petits singes viennent chercher à la fois la nourriture et la chaleur… Belmondo, c’est le singe égaré comme on en rencontre en Orient au moment des premiers froids. Gabin, c’est l’ancien fusilier marin en Chine qui entre dans l’hiver de sa vie. Lors d’un bombardement de juin 1944, il avait promis à sa femme de ne plus boire si leur hôtel échappait à la destruction ; promesse tenue. Mais quand un soir débarque ce jeune homme remuant qui noie l’échec de sa vie sentimentale – restée à Madrid – dans l’alcool et joue les matadors au croisement de routes normandes, la tentation est trop grande de repartir en Chine et descendre le Yang-Tsé-Kiang le temps d’une soirée arrosée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct