lesoirimmo

La grève des sans-papiers n’a pas arrêté l’ascension fulgurante de Sammy Mahdi

Sammy Mahdi a géré la crise en homme politique, dans le respect de la fermeté de l’accord de gouvernement et surtout de ses convictions.
Sammy Mahdi a géré la crise en homme politique, dans le respect de la fermeté de l’accord de gouvernement et surtout de ses convictions. - Hatim Kaghat.

portrait

Rien ne l’arrêtera. Avant la grève des sans-papiers, Sammy Mahdi, 32 ans seulement, s’était taillé une réputation de fonceur, de sprinter de la politique, d’hyperactif énervé. Si la suspension de la grève des sans-papiers mène à la fin du conflit, il aura franchi une nouvelle étape de cette ascension échevelée.

Vous ne l’entendrez jamais user des ficelles de ses cousins trentenaires Conner Rousseau et Georges-Louis Bouchez, de ces grands éclats sur les réseaux sociaux, de ces polémiques opportunes ou opportunistes. Sammy Mahdi court presque en silence, mais il court. Vite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct