lesoirimmo

Carte blanche: et si l’on reconstruisait autrement le fond des vallées?

Ces derniers jours, le gonflement des cours d’eau les a conduits à réoccuper leur lit originel, sans égard pour les bâtiments, les infrastructures et les activités ainsi que leurs occupants.
Ces derniers jours, le gonflement des cours d’eau les a conduits à réoccuper leur lit originel, sans égard pour les bâtiments, les infrastructures et les activités ainsi que leurs occupants. - Belga

Dans un article publié en mars 2020 dans la revue en ligne AOC, l’architecte suisse Philippe Rahm nous alertait sur le « stupéfiant retour du réel » auxquels nous confrontent tant la pandémie du coronavirus que le réchauffement climatique. L’architecte suisse y fait le constat que ces deux crises contemporaines nous ont poussés à sortir de la zone de confort dans laquelle nous nous étions complu depuis l’émergence de la société de consommation (dès les années 1950) qui nous avait mis à l’abri du froid et protégé des maladies (suite à la généralisation des antibiotiques).

En Belgique, l’année 2021 aura été marquée par la concomitance de la crise sanitaire toujours en cours à ce jour et l’événement pluvieux exceptionnel qui a eu lieu les 14 et 15 juillet derniers et qui a touché singulièrement la Wallonie avec des situations paroxystiques en province de Liège, dans les vallées de la Höegne, de la Vesdre et de l’Ourthe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct