lesoirimmo

Carte blanche: pour une approche structurelle et transparente des régularisations humanitaires

Le Centre fédéral Migration plaide pour une communication claire des autorités sur la manière dont les demandes de séjour pour raisons humanitaires sont traitées aujourd’hui. © Belga.
Le Centre fédéral Migration plaide pour une communication claire des autorités sur la manière dont les demandes de séjour pour raisons humanitaires sont traitées aujourd’hui. © Belga.

La grève de la faim à l’église du Béguinage, à l’ULB et à la VUB a été suspendue. C’est un soulagement pour toutes les personnes impliquées de près ou de loin. Une grève de la faim s’accompagne de souffrances et de tensions, y compris politiques. Après de telles actions, il n’y a ni bons résultats ni gagnants, mais le pire semble avoir été évité. Néanmoins, le thème retient à nouveau l’attention. Dans ce contexte, Myria souhaite mettre en lumière la question des personnes en séjour irrégulier, et pointer du doigt certains mécanismes structurellement défaillants.

Le séjour irrégulier est peu présent dans le débat politique et social, sauf dans la perspective du retour et de l’éloignement. La régularisation est un tabou politique. Et inversement, pour les personnes en séjour irrégulier, l’option du retour est un tabou tout aussi important.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct