lesoirimmo

Sécurité routière: un nouveau parquet national pour traiter les milliers de «petits» délits

Le nouveau ministère public «se chargera du traitement et du suivi de la plupart des amendes routières qui font l’objet d’une perception immédiate ou d’une transaction à l’amiable» selon le SPF Justice. © Belga.
Le nouveau ministère public «se chargera du traitement et du suivi de la plupart des amendes routières qui font l’objet d’une perception immédiate ou d’une transaction à l’amiable» selon le SPF Justice. © Belga.

Il n’existait qu’un seul parquet à l’échelle du Royaume – le parquet fédéral. D’ici la fin de l’année 2021, il devrait être rejoint par un second, le parquet national pour la sécurité routière (ou parquet national routier), comme l’ont annoncé les titres de Mediahuis lundi. Sa création a été entérinée par un avant-projet de loi approuvé par le conseil des ministres vendredi, sur proposition du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD). Le texte doit arriver en discussion au Parlement à la rentrée de septembre pour une mise en route du parquet, pied au plancher, dès la fin 2021.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct