lesoirimmo

«La population a vraiment besoin de nous ici»: portraits de bénévoles qui se mobilisent après les inondations

pjimage (1)
Mathieu Golinvaux et J.-L. B.

Dix jours après les inondations, les villages du long de la Vesdre sont le théâtre d’une exceptionnelle solidarité. D’ici ou bien d’ailleurs, hommes, femmes, enfants de tous les âges s’arment de brouettes et de raclettes, distribuent du café ou des pains-saucisse, nettoient les rues et déblayent les déchets. La tristesse du décor contraste avec l’entrain des bénévoles. Les bâtiments communaux sont réaffectés, des camps se dressent, une vie nouvelle se crée dans cet endroit particulièrement sinistré. Locaux comme étrangers sont surpris mais se réjouissent de cet immense élan de solidarité. Il faut dire que le travail ne manque pas et qu’une semaine et demie après la catastrophe, de nombreux endroits sont encore méconnaissables. Les services communaux, de protection civile et l’armée s’affairent, mais ne suffisent pas. Le bénévolat s’organise de son côté, via les réseaux sociaux ou le bouche-à-oreille.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct