lesoirimmo

Inondations: pourquoi louer un bien pour se reloger va être plus difficile que prévu

Des milliers de personnes cherchent des solutions pour se reloger.
Des milliers de personnes cherchent des solutions pour se reloger. - Photo News.

Plus rien. Nada. Dans cette agence immobilière située sur la commune de Chaudfontaine, plus aucun bien n’était disponible à la location ce lundi. « Déjà habituellement, il y a une forte demande, mais là, c’est exceptionnel, tout a été loué ces dix derniers jours. Et on a des gens qui passent constamment à l’agence pour demander si on n’a pas quelque chose », déplore Bastien Dawans, responsable du courtage à la Bourse Immobilière Belge. A quelques kilomètres plus loin, dans le centre-ville de Liège, l’afflux est tout aussi important. Deux fois plus qu’en temps normal, estime Charlotte Dispa, collaboratrice au sein de l’agence Trevi. « On a fixé un peu plus de rendez-vous que d’habitude pour les visites, on essaie d’augmenter la cadence le plus rapidement possible ». Dernier détour par Verviers et même ambiance dans les agences locales. « C’est la folie », commente d’emblée Glenn Valenduc, collaborateur au sein d’EKilibre. « On a reçu un énorme lot de candidatures dès la première semaine ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct