lesoirimmo

Après sept ans de guerre, le Yémen menacé d’implosion

Personne n’a intérêt à un vrai cessez-le-feu. Sauf la population, qui n’en peut plus.
Personne n’a intérêt à un vrai cessez-le-feu. Sauf la population, qui n’en peut plus. - Photo News.

Reportage

Adel est rentré du front pour quelques jours de repos, avant la fête religieuse de l’Aïd. Sur la côte ouest, le long de la mer Rouge, la bataille autour du port de Hodeïda, où il est déployé avec son unité salafiste, tourne au ralenti. Mais Adel n’est guère optimiste. Face à ses ennemis houthistes unis, la multiplication des groupes armés dans son camp, leur manque de moyens et les tensions entre leurs parrains saoudiens et émiratis l’inquiètent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct