lesoirimmo

Cryptomonnaies: les «mineurs» de bitcoin chinois se réfugient au Texas

Dans les «mines» chinoises, perdues au beau milieu des campagnes, des milliers d’énormes ordinateurs effectuent, 24 heures sur 24, des calculs extrêmement complexes pour vérifier et enregistrer les transactions. Ce qui n’est pas du goût du pouvoir.
Dans les «mines» chinoises, perdues au beau milieu des campagnes, des milliers d’énormes ordinateurs effectuent, 24 heures sur 24, des calculs extrêmement complexes pour vérifier et enregistrer les transactions. Ce qui n’est pas du goût du pouvoir. - Photo News.

La « grande migration » du bitcoin a commencé. Et les « miners » du nouvel or virtuel ont déjà choisi leur prochaine destination : le Texas. Du vent et du soleil en abondance, de l’électricité bon marché et des incitations fiscales : après la guerre initiée par Pékin contre les cryptomonnaies, l’Etat américain est devenu la nouvelle Mecque du bitcoin.

Canton, par une étouffante après-midi de mi-juin. Fenghua se prépare à une expédition de grande envergure. Cette fois-ci cependant, il n’est pas question des habituelles bouteilles de sauce pimentée exportées chaque mois dans le monde entier, mais de trois tonnes d’équipements destinés à « miner » du bitcoin. Destination les Etats-Unis, livraison de la marchandise en 4 à 6 jours. Client inconnu. Un voyage de 11.000 kilomètres que de plus en plus de « mineurs » basés en Chine s’apprêtent à effectuer, bouleversant ainsi les équilibres technologiques et géopolitiques qui gravitent autour de la nouvelle richesse virtuelle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct