lesoirimmo

Affaire Ghosn: Rachida Dati mise en examen pour «corruption passive» et «recel d’abus de pouvoir»

PHOTONEWS_10876237-048

L’ex-garde des Sceaux Rachida Dati a été mise en examen le 22 juillet pour « corruption passive » et « recel d’abus de pouvoir » dans l’enquête sur ses prestations de conseil auprès de l’ex-PDG de l’alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn, a indiqué mardi le parquet national financier confirmant une information du Canard enchaîné.

L’actuelle maire LR du VIIe arrondissement de Paris avait initialement échappé à ces poursuites en novembre, à l’issue d’un premier interrogatoire de 16 heures devant les juges d’instruction qui l’avaient alors placée sous le statut intermédiaire de témoin assisté.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct