lesoirimmo

Au Mac’s, voyage dans un passé recomposé

Fiona Tan, «Ruins», film 16 mm et installation vidéo HD, 2020.
Fiona Tan, «Ruins», film 16 mm et installation vidéo HD, 2020. - D.R.

Établi sur un ancien site industriel qui fit vivre la région dans un passé pas si éloigné, le Musée des Arts contemporains du Grand-Hornu conserve de nombreuses traces de celui-ci dans son architecture. Celles-ci sont au cœur d’une des deux expositions qui y est présentée actuellement : Comme le mur qui attend le lierre. Trois artistes sont rassemblés à cette occasion, proposant chacun une vision personnelle de la notion de ruines.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct