lesoirimmo

Ces musées trop peu connus (série 1/6): le Phare fait rayonner Andenne

Le Phare, sur la Promenade des Ours à Andenne.
Le Phare, sur la Promenade des Ours à Andenne. - D.R.

La visite commence à l’envers. On s’offre la récompense au début. La terrasse du 5e étage, large comme un aérodrome, offre une vue panoramique d’Andenne avec la Meuse qui serpente sur la droite, avec les industries au loin, le nouvel éco-quartier tout proche, et là-haut à gauche, la collégiale Sainte-Begge, l’aïeule de Charlemagne, au dos de laquelle se déroule un paysage de collines verdoyantes dont on rêverait de profiter chaque matin au réveil.

Cette terrasse, c’est la clé pour comprendre où on se trouve. « Le bâtiment ne peut pas être dissocié du quartier qui l’entoure, explique Thomas Kempeneers, directeur du Phare. On a la Promenade des Ours qui a été construite sur d’anciennes friches, des espaces partagés en train d’être aménagés derrière, on est dans quelque chose qui se transforme en permanence sur base de la Ville d’Andenne et sa très longue histoire. Le Phare, du coup, ce n’est pas qu’un bâtiment, c’est aussi une dynamique. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct